Avis d'experts

Accueil > Avis d’experts

Retrouvez tous les avis de nos experts sur l’avenir de la forêt du Pignada.
De nouvelles expertises seront recueillies au fur et à mesure de la consultation, n’hésitez pas à visiter cette page régulièrement.

Francis Maugard

Ingénieur forestier à l'ONF

Expert en recherche forestière et gestion des risques (SF AGENCE LANDES NORD AQUITAINE)

Francis Maugard est responsable Recherche & Développement et Risques Naturels à l’ONF.

Consultez l’entretien avec l’ONF sur la prévention incendie et la gestion forestière du Pignada

 

 

Régis Ribéreau-Gayon

Président fondateur du Conservatoire des Races d'Aquitaine

Initiateur de la conservation des races locales en Aquitaine et promoteur de la gestion écologique des espaces naturels par écopâturage et pastoralisme

Le Conservatoire des Races d’Aquitaine est un organisme à but non lucratif et reconnu d’intérêt général, créé en 1990 pour préserver de la disparition les races locales d’animaux domestiques qui sont un élément de la biodiversité des territoires.

Le Conservatoire intervient auprès des éleveurs et les aide à développer des productions de qualité. Par ailleurs, en s’appuyant sur la rusticité des races anciennes, le Conservatoire développe des méthodes de gestion écologique douces adaptées aux espaces naturels (zones humides, landes, forêts et sous-bois). En Aquitaine, il intervient sur près de 2000 ha de terrains avec des bovins, des ovins, caprins, chevaux et ânes, tous de races locales.

Consultez l’entretien avec le Conservatoire sur l’écopâturage

Lucille Callède

Coordinatrice des actions de conservation et Responsable scientifique des programmes génétiques des races locales au sein du Conservatoire des Races d'Aquitaine

Elle suit les différentes actions en matière d'écopâturage et écopastroalisme sur le région en lien avec les techniciens du Conservatoire qui interviennent sur les sites.

Le Conservatoire des Races d’Aquitaine est un organisme à but non lucratif et reconnu d’intérêt général, créé en 1990 pour préserver de la disparition les races locales d’animaux domestiques qui sont un élément de la biodiversité des territoires.

Le Conservatoire intervient auprès des éleveurs et les aide à développer des productions de qualité. Par ailleurs, en s’appuyant sur la rusticité des races anciennes, le Conservatoire développe des méthodes de gestion écologique douces adaptées aux espaces naturels (zones humides, landes, forêts et sous-bois). En Aquitaine, il intervient sur près de 2000 ha de terrains avec des bovins, des ovins, caprins, chevaux et ânes, tous de races locales.

Consultez l’entretien avec le Conservatoire sur l’écopâturage

Soeur Jacqueline

Archiviste - Congrégation des Servantes de Marie

Autrefois Sœur supérieure générale de la Congrégation, Sœur Jacqueline y exerce aujourd’hui la mission d’archiviste.

Grâce à ses recherches, elle a pu retracer l’histoire du patrimoine forestier et les activités des Sœurs dans le Pignada, depuis la fondation du site par l’Abbé Cestac en 1838.

Consultez le document

Consultez la carte associée

Annie Tardivon

Paysagiste-conseil de l’Etat

Dans le cadre de leur mission, les paysagistes-conseils de l'État apportent un regard constructif pour éclairer la prise de décisions des maîtres d’ouvrage publics.

Les paysagistes-conseils de l’État exercent leur activité principale dans le secteur privé, à titre libéral ou comme associés d’une société, et effectuent des missions pour le compte de l’État, sous la forme de vacations.

Ils apportent un regard constructif, différent de celui des services de l’État, fondé sur leur expérience de la démarche de projet. Leur action est avant tout destinée à éclairer la prise de décisions grâce à leurs réflexions et leur expérience de la maîtrise d’œuvre dans leur domaine d’activité.

 

« Les paysagistes-conseils de l’État effectuent environ deux jours de vacations par mois. Dans les Pyrénées-Atlantiques, je suis plus particulièrement amenée à :

– apporter mon concours lors de l’élaboration de documents d’urbanisme à caractère stratégique (Scot, PLUi),

– participer aux questions d’aménagement et de paysage liées aux risques majeurs et à la mise en œuvre des plans de prévention (notamment projets portés par les collectivités, dans le cadre du changement climatique et de la stratégie de gestion du trait de côte),

– participer à la mise en œuvre de la politique de la Ville, des quartiers et de l’habitat,

– participer à l’amélioration de la qualité paysagère des projets d’aménagement,

– accompagner les projets touristiques en montagne,

– participer à des actions pédagogiques et de sensibilisation. »

Lors d’un entretien le 22 juillet 2021, Annie Tardivon a notamment évoqué les différents paysages et espèces végétales appropriés à la forêt du Pignada ainsi que les enjeux à prendre en compte dans le cadre des futurs travaux de reboisement et de prévention du risque incendie.

Consultez l’entretien avec Annie Tardivon